Dé-Chaînes Toi

Salut copain! Le forum est en pleine formation, je pense qu'il tournera a pleins régime d'ici 2-3 mois. En attendant présentes toi et ton projet, partage tes savoir-faire, viens discuter dans la chatbox. Ça attirera du monde et ce de manière exponentielle Wink
Faisons vivre ce forum si nous voulons qu'il devienne un des outils indispensable pour se mettre en relation pour co-créer =)

Forum pour la co-création et la mise en réseau d'écolieux en France


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Lieu de vie collectif région toulousaine

Partagez

Elliaz
Modo

Messages : 7
Date d'inscription : 11/10/2018

Lieu de vie collectif région toulousaine

Message par Elliaz le Jeu 11 Oct - 12:22

Hello !

Voilà moi c'est Laurent, 44 ans, un enfant en garde partielle.
Je ne le vois pas souvent, il vit à Toulouse et je cherche donc un moyen de concilier un mode de vie qui me convienne et la possibilité de le recevoir régulièrement sans devoir trop m'éloigner.

A force de prospecter je me rends aussi compte que la région toulousaine est quasiment vide de lieu de vie de ce type, c'est fort dommage, c'est un point de passage important.

Voilà l'idée, monter un lieu participatif, collectif, pas spécifiquement destiné à l'achat, plutôt un genre de "grande colocation" mais tournée vers une certaine façon de vivre, de penser etc qui nous réunit tous ici.

Si à terme un collectif destiné à l'achat se monte, je vois bien ça en terme de Société Civile immobilière ouverte à quiconque, sans "tri" en fonction de tes moyens financiers, par le simple fonctionnement du principe de location-vente.
Chaque mois de loyer correspond à "x" part du lieu, pas besoin d'être riche au départ pour accéder à un bout de chez soi, on procède à son rythme, chacun selon ses moyens, chacun selon ses besoins.

J'imagine ce lieu comme un lieu "tampon", une zone de test, un espace de transition ^^
Un lieu à la fois de passage pour les copains en quête d'un endroit où l'herbe serait plus verte, un endroit où pouvoir se poser dans une période transitoire, un lieu où rencontrer d'autres gens et partager ensemble le quotidien afin de voir si c'est possible d'envisager de vivre ensemble à plus long terme dans d'autres circonstances.
Acheter un lieu, du terrain etc, ou démarrer une production "x" ou "y" en commun par exemple.

Se lancer dans l'aventure d'un lieu collectif ça demande de la patience, du courage, de l'argent souvent et surtout pas mal de personnes de bonne volonté.

Démarrer un lieu donc qui permettrait de mettre tout ceci à l'épreuve de la réalité de la vie commune, sans l'engagement financier et/ou moral immédiat.
Apprendre à se connaître en vivant ensemble.

Aussi, un lieu plutôt tourné vers le public non averti, dans un esprit de pédagogie et de création, de maillage de réseau(x).

Voilà, le sujet est ouvert Smile
tout est à faire Wink
avatar
Rom'
Admin

Messages : 73
Date d'inscription : 15/09/2018
Age : 27
Localisation : Saint Martin de Crau

Re: Lieu de vie collectif région toulousaine

Message par Rom' le Jeu 11 Oct - 13:33

Bienvenue parmi nous Laurent =) En région toulousaine ça veut dire jusqu'à combien de km autour de toulouse tu cherches?

J'ai pas bien compris: tu veux créer un lieu d'expérimentation? genre un lieu de transition uniquement où les gens passeraient en vue de se créer leur propre écolieu plus tard. Genre stage formation etc..
Ou tu veux créer un lieu de vie qui soit ouvert aux curieux?

Elliaz
Modo

Messages : 7
Date d'inscription : 11/10/2018

Re: Lieu de vie collectif région toulousaine

Message par Elliaz le Ven 12 Oct - 16:28

Plop
Alors, en fait, je réfléchis en termes d'accessibilité à Toulouse par rapport à :
-pas de permis / véhicule
-raison familiale
Donc grosso merdo dans un rayon de 100 km autour grand max, les trajets en train c'est souvent galère.

Ensuite pour ce qui est du lieu lui-même, il y a loin de la coupe aux lèvres comme on dit, moi j'expose des idées de ce que j'aimerais vivre ou ce à quoi j'aimerais participer mais bien entendu à l'arrivée c'est toujours en fonction de ce qu'amène chacun que se réalise telle ou telle chose.

On peut par contre parler un peu "dans l'idéal", donc mon approche à moi c'est qu'on est dans une situation binaire, cloisonnée, avec des nécessités sociales cruciales en jeu et des solutions apportées qui n'y répondent pas.

En gros on a le camp des "informés" et mobilisés qui font des choses pour que leur quotidien s'améliore : prise d'indépendance vis à vis du système pour résumer, mais ça se limite à eux-mêmes.

De l'autre côté, les non informés (oui, je pars du principe que les gens ne sont pas nécessairement des idiots parce qu'ils n'adhèrent pas à des solutions "meilleures" mais qu'ils sont avant tout mal-informés, désinformés, voire formatés).

Donc, pour moi, oui il s'agit de mettre en place une synergie à visée pédagogique, mais pas nécessairement à destination du public informé, pas envie de prêcher aux convertis en quelque sorte. Tout le réseau de formations diverses et variées existe déjà, il ne s'agit ni de s'y inscrire ni de réinventer l'eau chaude.
Mais un lieu de transition, oui, tout à fait.

On a tous une énergie d'avancer qui nous est propre et il est malsain de les hiérarchiser à mon sens, selon moi la clé c'est la mise en cohésion.
L'agriculture, ça me fait pas triper plus que ça, j'ai été ouvrier agricole l'essentiel de ma vie professionnelle donc de ce point de vue si j'ai laissé tomber c'est que j'ai mes raisons.

En revanche, permettre à ceux qui en ont la passion de pouvoir la communiquer ça c'est plus rare, d'un côté parce que les gens en question ont le nez dans le guidon et bossent, de l'autre côté parce que le public non informé n'est pas... tadaa... informé.
Et ce n'est qu'un exemple, ça couvre l'ensemble du panel de solutions alter au système actuel.

Il y a donc un manque, une charnière à créer. Un lieu de rencontre et d'échanges, qui nécessite : un lieu, des moyens, du temps, de la motivation.
Il me manque le lieu.

Et n'étant pas moi-même dans le système, vivant sans cet argent maître, forcément je réfléchis à la seule solution qu'il nous reste face au pouvoir d'achat individuel: la solidarité financière du grand nombre.

Donc, le premier point de tout ça, c'est la proposition de création d'une caisse collective au titre d'une association se portant garant pour des personnes souhaitant démarrer des lieux de vie collectifs, en commençant par le commencement, c'est à dire en apprenant à vivre ensemble.

La logique de la coloc, en gros, mais orientée sur un objectif collectif.
Ensuite au sein de ce collectif, comme dit précédemment, c'est bien à chacun d'y amener ce qu'il souhaite.
Moi, ce que j'aimerai c'est organiser des cycles de conférences, une web radio et des réalisations audiovisuelles à diffuser sur le web, dans les festivals etc.
Autour de ça, ma foi, l'intérêt principal d'un lieu de ce type c'est la pépinière à idées.

Avoir un spot où se réfugier en cas de galère, un lieu d'hivernage pour les nomades ou saisonniers, une étape sur la route pour les routards et une bonne auberge pour réunir tout ce petit monde autour de la même table, afin de faire de la transmission orale auprès du public venu s'informer, par le biais d'une après midi rencontre, d'une soirée contes et veillée avec les enfants au coin du feu, la projection d'un documentaire avec l'intervention d'une personne maîtrisant tel ou tel sujet, etc.

Les possibilités ne manquent pas, et il faut viser le talon d'Achille du système tel qu'il est: ultracentralisation et uniformisation. Et ça concerne le culturel autant que les rapports humains.

La région toulousaine est "dévastée" de ce point de vue, il se passe quasiment rien. A côté de chez moi une fois par an il y a la "fête du gras" (organisée par les éleveurs et la fédération de chasse) ou un raout d'automobiles anciennes.
C'est très, très léger en termes d'épanouissement culturel et de lien social rural.
Les villages sont soit ou complètement morts, soit sont des villages dortoirs pour les gens qui bossent à Toulouse.

Le panel des choses à faire est en fait gigantesque.
Parallèlement, on a, coincés dans cette mégapole, des milliers de gens qui comme moi ont le temps, l'envie, l'énergie, le désir, mais... pas la thune.

Autant d'eugénisme capitaliste bien pratique pour tuer dans l'oeuf toute mise en place d'un "autre monde possible".

Donc, la démarche n'est pas nécessairement d'acheter au départ, mais d'ouvrir des lieux et de les libérer de la sélection par l'argent.
Ce que feront ensuite les gens qui s'y seront côtoyés ma foi c'est pas les possibilités qui manquent.

Si ces collectifs peuvent ensuite générer par eux mêmes une caisse solidaire commune via leurs activités là on peut enclencher le plan B, monter une SCI, qui pratiquera la location vente auprès de ceux désireux de se lancer dans du long terme grâce à la période transitoire permettant d'apprendre à se connaître et mettre au point des projets solides.

Internet c'est bien mais même se rencontrer deux fois par an sur un bout de terrain sous la tente pour lancer un éco lieu... c'est pas suffisant. 80/100 d'entre eux foirent dans les deux premières années car:
-les gens s'entendent pas
-ceux ayant mis plus d'argent que les autres finissent par établir une hiérarchie interne au collectif.

En gros, voilà, c'est cette idée de charnière, entre les informés et les non informés, puis entre le démarrage d'une nouvelle vie et pouvoir lâcher l'ancienne en douceur, dans des conditions plus axées sur des rapports humains que sur les moyens financiers.

Aurélie Liane

Messages : 1
Date d'inscription : 14/10/2018

Re: Lieu de vie collectif région toulousaine

Message par Aurélie Liane le Dim 14 Oct - 18:04

Salut à tous !
J'aime bien comment tu écris, Laurent.
Moi 32ans, semi-nomade en cours de semi-sédentarisation. Diplôplômée en animation équestre très fâchée avec les poney-clubs, projet création docus autour de la bientraitance animale et de la coopération inter-espèces.

Solitaire mais solidaire, j'aime l'idée d'un lieu collectif avec une philosophie et un objectif proches de ce que tu décris.
Pour l'instant dans le Tarn, avec l'envie de me poser entre Toulouse et les Pyrénées, pas trop loin d'une gare... On discute?
0629810002 Aurélie

Dobé Laurence

Messages : 3
Date d'inscription : 27/10/2018

17 hectares en Ariège

Message par Dobé Laurence le Sam 27 Oct - 20:34

Bonjour,

Vous pouvez regardez mon annonce peut-être que ça peut vous intéressez, je viens de m'inscrire aujourd'hui
avatar
Rom'
Admin

Messages : 73
Date d'inscription : 15/09/2018
Age : 27
Localisation : Saint Martin de Crau

Re: Lieu de vie collectif région toulousaine

Message par Rom' le Lun 29 Oct - 14:00

Dobé Laurence a écrit:Bonjour,

Vous pouvez regardez mon annonce peut-être que ça peut vous intéressez, je viens de m'inscrire aujourd'hui

Salut laurence. Je ne vois pas ton annonce sur le forum où est-elle?

Dobé Laurence

Messages : 3
Date d'inscription : 27/10/2018

Re: Lieu de vie collectif région toulousaine

Message par Dobé Laurence le Lun 29 Oct - 23:48

Regardes si tu veux sur ma page facebook...autrement je me suis inscrit sur le forum sud ouest. cette semaine......

Contenu sponsorisé

Re: Lieu de vie collectif région toulousaine

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 16 Nov - 3:03